L’Alliance lance officiellement sa formation Top Vendeur

La formation Top Vendeur, mise en œuvre par l’Alliance du Commerce, a été officiellement lancée le 8 mars dernier, à l’occasion d’une manifestation qui a réuni de nombreux responsables RH et représentants de nos enseignes. Si le magasin physique connaît une profonde mutation, il reste un lieu privilégié d’achats pour les consommateurs.

Pour contrer l’expansion du e-commerce, il a su s’adapter en intégrant le concept d’omnicanal. Preuve qu’il n’est pas mort : des majors du Web ouvrent eux-mêmes des magasins physiques. Face à la concurrence du digital, il dispose d’atouts incontestables : le contact humain ; le service ; la vision du produit et sa disponibilité immédiate ; la proximité géographique, etc. Mais, pour s’inscrire dans le nouveau monde de la consommation, le magasin physique doit s’appuyer sur un personnel performant, maîtrisant les techniques de vente, aussi bien que les outils technologiques.

C’est pourquoi l’Alliance du Commerce a mis en œuvre un programme de formation spécifique pour les équipes en magasin. En raison des caractéristiques inhérentes à l’activité de nos enseignes – le personnel est éclaté sur une multitude de points de vente, rendant sa formation plus compliquée, par rapport aux entreprises classiques – l’Alliance a choisi de développer une formation en ligne. Baptisé Top Vendeur, ce MOOC a le mérite de la souplesse. Facilement déployé, il permettra la formation et le développement des compétences du personnel de vente de nos réseaux.

Le MOOC Top Vendeur est destiné à former des vendeurs et responsables de magasin au numérique, à la RSE et à l’accueil des clients étrangers. La présentation de cette formation, a été assurée par les représentants du pôle social et les sociétés prestataires (Lookadok et Unow), qui ont collaboré à son élaboration. Une certification « Alliance » a été reconnue par toutes les entreprises adhérentes.

Elle pourrait évoluer vers une certification de branche. Pour plus de détails sur cette formation, voir notre n° 65, page 14 •