La France vers un record de fréquentation touristique

Après deux années catastrophiques, en raison des attentats qui ont frappé notre pays, la France enregistrera une fréquentation touristique record en 2017.

Les chiffres, encore provisoires, de l’Insee, du Comité régional du tourisme de Paris Île-de-France et de l’Organisation mondiale du tourisme, soulignent cette embellie. Ainsi, selon les estimations de l’organisme international, la France confirmerait son rang de première destination touristique mondiale et approcherait la barre des 89 millions de visiteurs. L’OMT annonce, pour 2017, la meilleure année du tourisme international depuis le début de la décennie. Environ 1,3 milliard de personnes auront effectué un séjour touristique à travers la planète, soit 7% de plus qu’en 2016. Cette performance est due à la reprise économique mondiale et à une réduction de la menace terroriste dans les zones touristiques.

• PREMIER RANG CONFIRMÉ

Au palmarès de l’OMT, la France conserverait haut la main son rang de première destination touristique mondiale, avec une augmentation de 8 % des visiteurs (les chiffres définitifs seront publiés au printemps). L’Espagne prendrait la deuxième place, avec 82 millions de touristes (75,6 millions en 2016), dépassant les États-Unis, qui, avec 75 millions de visiteurs, subiraient une baisse de 4 % de leur fréquentation. Les prévisions de l’OMT tablent sur une croissance de 4 à 5 % du tourisme à travers le monde en 2018. À cet égard, l’organisme international rappelle que le tourisme représente 10 % du PIB mondial et que cette activité fournit du travail à une personne sur dix, emplois indirects inclus. Les estimations encourageantes de l’OMT sont corroborées par les chiffres révélés par l’Insee. L’institut, qui base ses statistiques sur le nombre de nuitées enregistrées, indique que ces dernières, après un très bon début d’année, auraient bondi de 10 % au cours du second semestre. Un résultat qui fait progresser de 4,5 points le taux d’occupation hôtelier, lequel atteint une moyenne nationale de 57 %. L’Insee ajoute que le tourisme compte pour 7,1 % dans notre PIB et prévoit, comme l’OMT, que la France aura reçu entre 88 millions et 89 millions de visiteurs en 2017, contre 82,6 millions lors de l’exercice précédent.

• EMBELLIE PARISIENNE

Les résultats présentés, le 22 février dernier, par le CRT Paris Île-de-France viennent conforter la tendance très optimiste qui se dessine. Certes, Paris et sa région ne représentent pas à eux seuls le tourisme national, mais ils contribuent de manière importante à la statistique globale et constituent un excellent indicateur. Ainsi, le CRT a annoncé une année record en termes de fréquentation. Paris et sa région auraient accueilli (le chiffre n’est pas encore définitif) 49 millions de touristes, tous hébergements confondus, en 2017, soit 9,5 % de plus qu’en 2016. Pour Éric Jeunemaitre, président du CRT Paris Île-de-France, toutes les clientèles progressent sans exception. La hausse est plus marquée pour la clientèle internationale (+ 13,7 %) que pour les touristes français (+ 5,9 %). Les visiteurs chinois et japonais, qui avaient boudé la destination pour des raisons de sécurité, sont de retour, avec des augmentations respectives de 17,8 % (1,14 million de personnes) et de 32,8 % (425 000 personnes). Les États-Unis continuent de fournir le premier contingent de touristes étrangers, avec un total de 2,4 millions (+ 18,3 %), tandis que le nombre de touristes allemands progresse de 19,5 %. Les visiteurs français ont, quant à eux, représenté 42,6 % de l'ensemble de la fréquentation touristique. En données sonnantes et trébuchantes, la hausse de la fréquentation s’est traduite par 20,8 milliards d'euros de consommation touristique, soit 1,6 milliard d’euros de plus que l’année précédente.

• OBJECTIF 100 MILLIONS

Pour 2018, le CRT fait état de perspectives très positives, émanant des professionnels et des prévisions de réservations aériennes dans les aéroports parisiens, en hausse de 11,4 % en ce début d’année. Rappelons que l’objectif du gouvernement est d’atteindre les 100 millions de visiteurs étrangers d'ici à 2020. En janvier, Édouard Philippe a annoncé un renforcement des moyens alloués, afin de faire fructifier le potentiel touristique des territoires. L’Alliance du Commerce s’inscrit pleinement dans cette stratégie, tant le tourisme est un relais de croissance pour nos métiers •