Salon Traffic Les business opportunités du secteur mode

La Fédération française du prêt à porter féminin organise, en avril prochain, le salon Traffic, dont le but affiché est de développer les business opportunités entre les différents acteurs du secteur de la mode.

Priscilla Jokhoo, la directrice du salon, nous présente cet événement.

Votre fédération organise, pour la deuxième fois, le salon Traffic. Quels sont les objectifs de cette manifestation et à qui s’adresse-t-elle ?

Traffic s’adresse aux dirigeants et décideurs des marques de mode. Ce salon vise à leur permettre d’activer ou d’optimiser leur réseau.

Les objectifs de cet événement inédit sont triples :

- favoriser les rencontres et les échanges entre les marques de mode et les prestataires, en fonction de leurs problématiques ;

- créer les opportunités business nécessaires pour accompagner la croissance des entreprises du secteur ;

- valoriser l’innovation française ou internationale.

Quels enseignements avez-vous tirés du salon précédent, qui s’est déroulé en 2015 ? L’édition 2017 comportera-t-elle des nouveautés ?

La première édition de Traffic fut un grand succès. Nous avons enregistré, à cette occasion, un taux de satisfaction de 97%, aussi bien auprès des visiteurs que des exposants.

Nous avions particulièrement insisté sur la communication afin d’installer le concept du salon et de faire comprendre qu’il était destiné à tous les décideurs du secteur : des entreprises du luxe aux enseignes de l’habillement, mais également aux nombreuses PME qui composent l’industrie. En fait, nous avons réussi à créer un véritable écosystème qui n’existait pas auparavant. Pour la deuxième édition, nous maintenons ce qui a fait le succès de Traffic : un rendez-vous à taille humaine, au Carreau du Temple, sur deux jours ;

80 exposants répartis en quatre univers (Marketing, Export, Innovation, Retail) ; un programme de conférences prospectives. Compte tenu du succès des conférences lors de la première édition, nous avons réservé cette année l’auditorium du Carreau du Temple, qui peut accueillir 200 personnes. Nous avons également mis l’accent sur le parcours de visite : faire en sorte d’accompagner le décideur pour optimiser son temps passé au salon grâce à des rencontres pertinentes et accordées à ses besoins.

Autre nouveauté : nous avons renforcé la pédagogie sur le salon en donnant la parole à nos exposants à travers un programme extrêmement riche de 50 workshops. Justement, quels seront les thèmes principaux des conférences et des workshops qui se tiendront dans le cadre du salon ?

Les conférences traiteront de sujets prospectifs, organisés autour d’une dizaine de tables rondes : l’innovation, l’export, le retail, les marketplaces, la RSE ; mais également les millenials. Nous aurons, par ailleurs, l’occasion d’entendre de nombreux témoignages de marques. L’innovation sera mise à l’honneur, le premier soir, par l’organisation d’une session de pitchs. Chaque start-up du salon aura l’occasion de présenter sa solution.

Pour les workshops, il s’agit d’offrir à nos exposants un territoire d’expression pour mettre en lumière leur produit, leur dernière innovation, mais surtout leur expertise.

Ce format connaît un véritable succès auprès des exposants, et tous, quasiment, vont se plier à l’exercice. Le principe est simple : chaque visiteur aura la possibilité d’approfondir, dans un cadre aménagé, les innovations des exposants du salon.

Quels résultats escomptez-vous de l’édition 2017 ?

Nous tablons sur la participation de 2 000 professionnels du secteur et espérons obtenir un taux de satisfaction équivalent à celui de notre première édition. Voyez-vous, en jouant pleinement notre rôle de « match makers » entre problématique et solution, nous entendons servir la mode française en proposant ce qu’il se fait de mieux en France et à l’international •

TRAFFIC

5 et 6 avril 2017

Carreau du Temple

Programme et inscription :

www.salontraffic.com

L’accès est gratuit pour les marques de mode.

Directrice du salon : Priscilla Jokhoo