Des questions sur la période des soldes

Le résultat des soldes d’hiver a laissé nos adhérents perplexes.

Sans être particulièrement bon ou décevant, il a suscité des interrogations quant à la pertinence du calendrier dans lequel ces derniers s’inscrivaient :

- les soldes ne commencent-ils pas trop tard par rapport à la fin de la période de fêtes?

- pourquoi ne pas les instaurer juste après Noël, à l’instar du « Boxing Day » qui a fait ses preuves au Royaume-Uni ?

- ne pourrait-on pas être plus souple et renoncer au sacro-saint mercredi comme jour de début des soldes, si celui-ci ne tombe pas au tout début janvier ?

- comment maintenir l’intérêt des consommateurs pour les soldes dans un environnement de promotions quasi permanentes ?

Des questions récurrentes, tant le calendrier idéal, celui qui ferait l’unanimité, a du mal à émerger •